DOSTOÏEVSKI, FÉDOR MIKHAÏLOVITCH : Un adolescent – Tome I

— Prince Dolgorouki ?

Pour bien des gens le renseignement devait être inutile, et même je ne vois pas qui diable il a jamais pu intéresser. Mais tous s’enquéraient, tous sans exception.

Apprenant que je suis Dolgorouki tout court, le questionneur, ordinairement, m’enveloppait d’un regard neutre et hébété, puis il s’éloignait à pas lents.

La question inéluctable, ce sont les camarades de classe qui la formulaient de la façon la plus blessante. On sait l’ingéniosité de cette engeance à berner un nouveau venu. Celui-ci est debout devant quelque gros garçon, un ancien, qui le regarde d’un œil railleur et agressif.

— Ton nom ?

— Dolgorouki.

— Prince Dolgorouki ?

— Non, simplement Dolgorouki.

— Ah ! simplement ! Imbécile… Et il a raison, il n’est rien de plus sot que de s’appeler Dolgorouki sans être prince. Cette sottise, je la traîne après moi comme une queue dérisoire. Dans la suite, devenu plus irascible,

– à la question :

— Es-tu prince ? Je répondais toujours : — Non. Je suis le fils d’un domestique, ancien serf. Plus tard (mon irritabilité s’était accrue, et la question me crispait les nerfs et m’horripilait), je répondis, un jour : — Non, Dolgorouki tout court, fils illégitime de mon ancien seigneur, M. Versilov.

 

DOSTOÏEVSKI, FÉDOR MIKHAÏLOVITCH : Un adolescent – Tome I
Mobipocket | PDF | DOC-ODT | HTML | ePub   Parution le 18/09/2016

Publicités